Vous aimez cet article ? Prenez une seconde pour le partager

Appuyez sur Entrée pour voir vos résultats ou Echap pour annuler.

Comment réussir les titres de vos articles ? Le guide

D’après une étude de Copyblogger, la loi de Pareto (80/20) serait applicable aux nombres de lecteurs lisant le titre et le contenu de nos articles. 80% des personnes lisent le titre et seulement 20% lisent le contenu !

Je vous propose donc des pistes de réflexion et des astuces pour obtenir un maximum de clics de ces 80% en travaillant les titres de vos articles.

titre

Pour commencer, vous devez savoir que la quantité de contenu augmente significativement sur Internet et que la visibilité naturelle ou gratuite s’estompe petit à petit sur les réseaux sociaux (et sur Google :) ).

Ajoutez à cela un internaute qui devient de plus en plus exigeant et qui vous consacrera que 8 secondes pour l’intéresser et vous avez une belle vue de votre champ de bataille.

Pour gagner cette bataille et sortir du lot, il va falloir être malin et s’arracher les poils du … dos.

L’idée de travailler mes titres m’est venue avec le blog de Codeur.com.

Le contenu était plutôt bien partagé avec environ 200 partages par mois, pas trop mal référencé mais le trafic provenant de notre étape de diffusion était assez décevant par rapport aux abonnés.

Je me suis logiquement posé cette question : Comment pourrais-je gagner plus de visites en diffusant mes articles toujours de la même façon ?

Le constat est sans équivoque, pour améliorer le taux de clic (et donc de visite), je dois travailler mes titres.

J’ai donc passé plusieurs soirées à me documenter pour savoir comment pourrais-je y arriver. Voici mes recherches.

erreurs pour les titres de blog

Les astuces à essayer dans vos prochains articles

Les objectifs d’un titre et du chapeau de vos articles vont être de susciter l’intérêt d’un maximum d’internautes.

Votre titre devra être assez puissant pour arrêter l’internaute en pleine navigation et le faire cliquer sur votre lien (rien que ça).

Vous pouvez pour cela utiliser les astuces suivantes :

L’originalité

Pour toucher les internautes votre titre ne devra pas les laisser indifférents. Pour se faire, essayez de jouer avec les émotions et les sentiments de vos internautes.

Voici les thématiques qui génèrent du clic (si j’en oublie, vous pouvez les partager en commentaire) :

  • La peur
  • La colère
  • La nécessité
  • L’humour
  • La curiosité
  • Le gain
  • L’apprentissage
  • La provocation
  • L’indignation

La précision

Une autre technique consiste à être ultra précis dans vos titres. Vous piquerez la curiosité de vos internautes en proposant une promesse intéressante et quantifiable sur un moment donné.

Exemple : Comment perdre 3,7 kilos en 11 jours et sans forcer

Le mystère

Les internautes adorent connaître les petits secrets, les méthodes raccourcies ou les astuces miracles pour obtenir un résultat. La difficulté de ce type de titre sera de le faire concorder avec un contenu qui tient sa promesse.

Exemple : Les 9 choses que les personnes à succès ne font pas

L’urgence

Cette astuce a toujours fonctionné. Essayez de créer un sentiment d’urgence dans vos titres pour éveiller la curiosité des internautes.

Exemple : 10 outils de veille à ignorer à vos risques et périls

Cet article a eu un très bon taux de clic dans les newsletters et sur les réseaux sociaux de Codeur.

Ces petites astuces pourront augmenter vos visites sur vos articles. Bien sûr un titre ne peut pas tout contenir à la fois, mais essayez d’en mélanger deux ensemble et faites vos tests.

L’aspect technique de vos titres

Soyez bref

Notez également que le titre parfait contiendrait 6 mots et 65 caractères maximum.

D’après l’étude de Kissmetrics les internautes liraient seulement les trois premiers mots et les trois derniers.

Eviter les titres à rallonge vous permettra d’être partagé correctement sur les plateformes et capter un maximum l’attention de l’internaute.

De nombreuses sources conseillent d’éviter la ponctuation dans les titres, mais je ne suis pas forcément d’accord. J’utilise régulièrement les « – »  et les « : » pour faire gagner mes titres en compréhension.

J’utilise un peu plus rarement le « ! » et « ? » pour appuyer un sentiment d’urgence et cela “fonctionne” pour moi en règle générale.

Soyez cohérent avec votre contenu

Je parlais comme erreur d’écrire le titre avant l’article. Pour moi, l’élément le plus important d’un titre est l’affordance (capacité d’un élément à suggérer sa propre utilisation – Wikipédia).

Attendez donc d’avoir terminé d’écrire l’article pour résumer au mieux votre contenu en essayant de préférence, de faire une promesse que l’internaute ne pourra pas refuser.

Gardez également à l’esprit qu’il faut être le plus simple possible, à comprendre et à lire.

Personnellement, j’essaye de lire le titre à haute voix, si je bute sur la lecture ou qu’il sonne faux, je le reformule.

Utilisez les mots qui rassurent

L’utilisation de certains mots dans certaines circonstances peut améliorer le taux de clic et le partage de vos articles.

Vous avez les fameux : Pourquoi, Comment, Quand et Combien et vous pouvez également utiliser des compléments comme : Gratuit, complet, ultime, facile, à connaître etc.

Les différents types de titre

J’ai trouvé dans mes recherches différents types de titre qui peuvent fonctionner. N’hésitez pas à partager les vôtres dans les commentaires.

  • Comment faire ? (pour réussir, résoudre un problème ou rater quelque chose si on veut jouer avec la provocation)
  • Les erreurs à éviter
  • Les listes (de préférence impaires)
  • Les techniques ou les secrets à connaître
  • Les astuces et idées pour
  • La meilleures façon pour

Comment créer un titre original ?

Inspirez-vous

Pour trouver et créer des titres originaux, vous pouvez vous inspirer des très bons sites américains qui ont toujours des grandes idées :

  • Buzzfeed
  • Hubspot
  • Upworthy
  • Les sites de buzz et de marketing sont des bonnes sources d’inspiration.

J’utilise également Buzzsumo pour trouver des idées de titre d’articles qui ont été bien partagés. Je m’en inspire et j’essaye ensuite de mélanger des idées de titre avec mes types de contenu pour créer une originalité.

Utilisez des formules

Il existe des formules “standardisées” pour essayer de créer le titre parfait. D’après Lenka Istvanova, la formule du titre parfait serait :

Nombre + Adjectifs + Mots clés + Promesse

En voici quelques unes que j’aime bien :

  • [Nombre] leçons que j’ai appris de _
  • Comment faire _ : Le guide ( :) )
  • Le guide ultime du débutant pour _
  • Un moyen rapide pour [résoudre un problème]
  • Etc.

Vous pouvez télécharger le PDF des formules proposé par Buffer.

Si vous êtes en panne d’inspiration, vous pouvez utiliser les outils comme title maker et title generator pour vous inspirer et donner des titres sympas et originaux.

A vous de jouer

N’oubliez pas que vos meilleures idées sont toujours les prochaines. Vérifiez avant de commencer à travailler vos titres, que vous n’avez pas d’erreurs dans votre content marketing.

Essayez et testez un maximum de choses pour voir ce qui fonctionne réellement avec vos communautés et venez les partager avec moi 😉

L’article touche à sa fin, j’espère que mes recherches vous aideront autant qu’elles m’ont aidé. Je serai ravi d’échanger avec vous dans les commentaires de cet article.

Commentaires

16 commentaires

Morgane Pelletier
Merci pour cet article que je trouve très intéressant. Comme sentiment pouvant m’inciter à cliquer sur un article je pourrai ajouter l’indignation. Merci pour ces tips.
Fabien Berthoux
Effectivement, je le rajoute à la liste, merci 😉
Stéphane
Merci pour ce billet assez complet.C’est vrai que l’inquiétude donc la « peur » fait cliquer. Je ne parle pas de titres d’articles forcément. La peur est très utilisée dans la publicité intempestive ou dans les objets de mail spammy. Exemples : « Votre compte a été piraté », ou encore « Votre ordinateur contient 98 virus » etc. Bien sûr, ces exemples ne sont pas des titres. Je crois que l’essentiel a été dit dans le billet. Une dernière chose, personnellement, quand un titre utilise un jeu de mot efficace où joue avec l’actualité, j’ai tendance à cliquer. Exemple : « 50 Nuances de Grey (Hat) ».
Marie Noelle Fratani
Merci pour cette méthode, c’est bien écrit et clair tout en étant pédagogique.
Il m’arrive souvent d’utiliser une partie de la conclusion pour le titre. Qu’en pensez-vous?
Fabien Berthoux
Merci Marie,

C’est une bonne idée mais je pense que cela peut paraître un peu trop passif. Je pense qu’en leur posant une question, en leur offrant une promesse qu’ils ne peuvent pas refuser, vous pourrez obtenir plus de clics.

Exemple (fake) :

Votre manière : On peut économiser de l’argent avec une carte étudiante

Un peu plus active :

Comment économiser 350€ avec une carte étudiante ?
Etudiant ? Economisez dès maintenant 350€ facilement, explications
Un mois de loyer offert avec votre carte étudiante, suivez le guide
X idées pour devenir un étudiant plus riche
etc.

Marie Noelle Fratani
Bonsoir,
Oui cette forme est plus rentre dedans, c’est certain.
Pour votre article partagé j’ai écrit :
Inciter de l’intérêt pour vos articles dès le titre
Avec une liste des 《A ne pas faire》et de bons exemples par +Fabien Berthoux​
Résultats :
Seulement 8+ et 2 partages
Fabien Berthoux
C’est un peu long comme statut, je partage jeudi un nouveau guide pour améliorer les partages sur les réseaux sociaux.
Marie Noelle Fratani
Gmail met vos envois dans les spams. J’ai donc voulu m’abonner à vos articles. Mais à partir du mobile je ne vois pas le bouton d’envoi.
Je ferai ça de mon laptop demain.
Marie Noelle Fratani
Finalement la fenetre de l’abonnement s’ est affichée et c’est fait
Alexandre Lorret
Merci beaucoup pour ce retour de recherches personnelles 😉
Cependant il convient beaucoup moins pour des titres d’articles sur un site d’actualité… quelques conseils pour adapter ton article à ce nouveau contexte ? :)
Fabien Berthoux
Merci Alexandre.

Pour un site d’actualité, j’essayerai toujours de chercher la différence, de piquer la curiosité et d’essayer de jouer sur les émotions comme la crainte, l’humour etc. Tu peux utiliser Buzzsumo pour trouver des idées chez les concurrents.Par exemple pour 20 minutes, les articles les plus partagés ont des titres qui jouent sur des émotions

Il y’a quelques jours ils ont également partagé un article « Etam erre en slip », je serai curieux de connaître les résultats de cet article par rapport à des concurrents plus classiques.

Stephane 4h18
Salut,

Dans l’absolue, bon billet.
Dans les faits ? A force de faire tous les mêmes choses (Nombre + Adjectifs + Mots clés + Promesse) bhé finalement, on ne sort plus du tout du lot. On est noyé dans la masse.

Depuis 3 ou 4 ans, ce type de titre est devenu le standard. Et je suis de ceux qui (généralement), ne clique plus pour lire.

Être original et sortir du lot en utilisant la même technique que tout le monde ? J’ai un doute, mais cela n’engage que moi 😉

Fabien Berthoux
Merci Stephane,

C’est un peu comme le débat de la créativité tuée par Bootstrap. Ces formules fonctionnent aujourd’hui et elles peuvent servir de guide pour les personnes qui ne travaillent pas leur titre. Personnellement, même si je suis habitué, je continue de cliquer sur ces titres si je juge la source pertinente.

Cyrille
Merci pour cet article Fabien.

Effectivement, aussi bon soit-il, le succès d’un article réside beaucoup dans son titre qui doit attirer (appâter) le lecteur.
Le portail Yahoo! joue beaucoup sur des titres racoleurs, du type: « Vous ne devinerez jamais… », le genre de titre ou d’accroche que ne veut plus voir Facebook d’ailleurs 😉

Philippe Laine
#Cyrille
Le portail Yahoo! est un must du genre, c’est impressionnant, le titre ét l’accroche sont conçus de telle façon qu’il faut cliquer pour avoir la vraie info. Un véritable exercice de style de racolage, et ça fonctionne.

Je crois donc aux conseils de Fabien, même si en effet on n’est pas obligés de toujours tomber dans les standards,… au risque s’être moins lu et moins partagé.

Bernieshoot
Bonjour,
je pensais que le temps de lecture d’un titre était autour de 3 secondes maximum.
la question est sans doute de tomber dans les standards du moment ou d’en sortir ?
La réponse est sans doute dans l’analyse des visiteurs du site qui permet de se caller en fonction de son auditoire

Laisser un commentaire

Fabien Berthoux

Passionné par le web marketing, la création de contenu et le référencement. N'hésitez pas à me suivre sur Twitter et à vous abonner à la newsletter.

http://template.pro

Lire les articles précédents :
Pourquoi votre content marketing ne fonctionne pas ? 12 erreurs et comment les résoudre

Vous avez commencé à faire du content marketing il y’a quelques mois mais les résultats ne sont pas à la...

Fermer